"Plus que les images ou les sons, les odeurs permettent d'éveiller des souvenirs éloignés et de toucher les émotions. C'est l'effet Madeleine de Proust".

C'est ce qu'a déclaré Yvan Régeard, un ancien ingénieur de chez France Telecom âgé de 33 ans, qui a lancé à Saint-Malo la première entreprise de multimédia olfactif. Le but de la société, développer des systèmes de diffusions d'odeurs pilotés par informatique afin de rajouter une touche olfactive aux images, films, jeux vidéo et autres sites internet.

"Le rêve, ce serait de devenir un jour le standard mondial pour les applications olfactives, devenir une petite brique dans le système Windows" ajoute-t-il (sic). C'est ce qu'il souhaite à Exhalia, sa société fondée fin Août avec ses propres fonds. Et cela semble bien parti puisqu'en quelques mois, il a déjà réalisé un chiffre d'affaire d'environ 20 000 euros et part prochainement pour le Japon où il souhaite signer un contrat avec un lycée hôtelier d'Osaka qui souhaite diffuser des recettes de cuisine odorisées sur des réseaux à hauts débits.

A l'heure actuelle, les diffuseurs disponibles ne proposent que 12 odeurs différentes, ce qui limite la gamme de parfums réalisables. Ils coûtent 400 euros par pièce et l'ingénieur souhaite que ce prix passe à moins de 150 euros dans les deux ans pour démocratiser un peu plus ce procédé.

Imaginez-vous en train de télécharger une photo d'une ferme spécialisée dans l'élevage de porcs et qu'ensuite vous téléchargez l'odeur qui accompagne cette image... Bienvenue dans le nouvel ère du virtuel !


source : pcinpact