Quel genre d'information ? Le navigateur utilisé, le système d'exploitation, le temps de visite, la page d'entrée et de sortie d'un site, le lien éventuel ayant mené au site, la taille et la résolution de l'écran, les différents mots-clés utilisés dans les moteurs de recherche qui ont conduits des personnes à se rendre sur le site, et tout ça.

Les chiffres indiquent que le marché est (malheureusement — oups ! mon clavier l'a auto-tapé) toujours écrasé par Windows avec 95% des visites sur le mois de décembre (dont 12% de Vista, le nouveau flop système d'exploitation de la société de celui qui voudrait être calife — romantisation de l'arabe "khalîfa", soit le "successeur", sous-entendu du Prophète, mais ça c'est pour la petite histoire et ça n'a rien à voir avec ce qui nous occupe, mais c'est toujours bon (d') à (ap)prendre — à la place du calife incontesté du marché des moteurs de recherche, à savoir Google, et ce en rachetant Yahoo!, j'ai cité Microsoft) suivi de Mac OS X avec 3.7% et Linux avec 0.9%.

De son côté, ce bon vieux Firefox se porte bien : quasiment (prononcer "ka" et pas "kwa", sauf si vous êtes un vrai fan de La Cité de la peur qui, soit dit en passant, est un film qui a déjà 14 ans ! — titchati comme le dirait Trachman, l'homme qui a enseigné à Kamel Ouali tout ce qu'il sait) deux fois plus (si vous avez perdu le fil, je parlais de la santé de Firefox) de Firefox 2 que de IE 7 en décembre 2007.

sources par XiTi (Monitor) et par